626 km au compteur après 8 jours de route.

Vendredi 15 août c'est le départ en compagnie de Blandine, entre deux averses. Comme ça dès le début nous serons mis au diapason du climat irlandais - quoique les mois de septembre et octobre seraient les moins pluvieux de l'année en Irlande, de là à dire qu'il ne pleut pas...? à vérifier!

En deux jours nous rejoignons la Loire à Décize en ayant traversé la plaine du Bourbonnais et les village du Mayet de Montagne, Lapalisse, Jaligny et Dompierre-sur-Bresbre.

Désormais je suis assuré de n'avoir que du plat en suivant la Loire jusqu'à Angers. En suivant le fleuve tranquille et son canal latéral, je découvre ces villages réputés pour leurs vignobles et leurs châteaux : Pouilly, Sancerre, Sully, Chaumont, Amboise, Chinon, Saumur...

Malgré ces noms bien évocateurs je n'ai fait ni visite, ni dégustation, plus préoccupé par mon vélo, prénomé "Horse attitude" ou cheval capricieux, une crevaison, un rayon cassé, une patte de fixation du porte bagage également cassé.

Sur la route, Nevers et sa cathédrale aux vitraux comptemporains, Briare avec son célèbre pont-canal, Orléans, Blois, Tours, beaucoup de cyclovoyageurs (surtout des allemands) sur la "voie verte" qui suit la Loire avec des passages infréquentables pour mon vélo, pistes en terre, en sable, secteurs pavés, les longues lignes droites des routes départementales, le vent de face, les camions, les centrales nucléaires, les maisons et les caves troglodytes du val de loire, les champs de salades, les pépinières, les serresde cultures hydroponiques (fraises, tomates, courgettes(?), fleurs) les bancs de sable sur le lit de la Loire qui donnent, avec le ciel où circulent un plafond de nuages discontinu à une hauteur invariable, une impression déjà atlantique.

Aujourd'hui, jour de repos à Saumur, avant de poursuivre sur Angers, (Rennes) et Saint-Brieuc.